mardi 1 août 2017

Visiter San Francisco en 4 jours (d a y # 1)


Quoi de mieux pour se ressourcer que de partir en vacances? Loin de tous les problèmes et de notre routine c'est aussi le meilleur moyen de revenir le cœur pleins de souvenirs. Du coup, j'ai décidé d'étaler en plusieurs articles le récit de mes vacances aux États-Unis, en espérant que ça vous plaira ou que ça vous donnera des idées! Nous sommes parties un peu plus de 2 semaines au départ de Roissy pour San Francisco, où nous avons séjourné 4 jours au cœur même de Union Square, avant de partir pour notre road-trip (vous pouvez avoir un aperçu sur mon instagram aussi: @lau.lauve!) à travers plusieurs états. Aujourd'hui, c'est donc sur San Francisco que je vais me concentrer, une ville qui en vaut le détour. Mais alors que faire si vous disposez de plusieurs jours? La ville, je pense, se visite en 3 jours largement mais 4 jours seront nécessaires si vous souhaitez explorer un peu plus à votre guise.

A San Francisco, prévoyez vos pulls, 90% du temps le brouillard cache le soleil et il y fait guère chaud et tout particulièrement si vous voulez vous aventurer sur le célèbre Golden Gate Bridge, le pont rouge emblématique. On a préféré ne pas utiliser de voiture en ville (pour s'y garer c'est un peu la galère) et d'opter pour le déplacement à pieds ou en bus quand c'était vraiment nécessaire, ce qu'on a fait pour aller marcher sur le pont du coup. On a emprunté deux bus différents pour s'y rendre au pied, c'était vraiment impressionnant! Les touristes prennent tous des photos au premier point de vu que vous aurez à la sortie du bus, mais le plus beau selon moi c'est vraiment de l'autre côté du pont, après sa traversée!





Immense et partiellement caché dans le brouillard, on a un peu le sentiment d'être microscopique en tant que piétons! On a du s'arrêter pour prendre le pont sous tous les angles possibles je crois aha. En tout cas, après l'avoir traversé vous pouvez soit visiter la forêt Muir Woods en empruntant la 101 puis la 1 (que l'on a pas fait mais apparemment ça vaut le détour!) ou continuer sur la droite (en suivant les nombreux vélos) pour vous rendre à Sausalito, un petit village-flottant vraiment chouette à visiter. Des "houseboats", des maisons à couleurs différentes ou encore des boutiques à la devanture très originale, on se sentirai presque obligées de rentrer partout! 


On a décidé de repartir en bus jusqu'à San Francisco (la traversée sur le pont reste assez cher...!) et de terminer la journée à pieds en allant jusqu'à Lombard Street, la rue considérée comme "la plus sinueuse du monde" mais aussi l'une des plus photographiée! Elle est en effet vraiment magnifique avec ses 8 virages bordés de fleurs, mais aussi très prisée par les touristes (entre ceux qui s'arrêtent au milieu des routes ou qui grimpent sur les murs des maisons pour prendre des selfies.....). On a un peu galéré pour grimper toute la rue, j'avoue. T'as l'impression que tu vas te payer le sol tellement la pente est raide mais la vue d'en-haut en vaut vraiment le coup! Au niveau des virages vous avez des deux côtés des escaliers, c'est cool ça permet de monter / descendre à son rythme tout en admirant la vue !


lundi 19 juin 2017

4 séries à regarder sur Netflix

Si vous êtes en panne d'inspiration pour de nouvelles séries à regarder (nouvelles comme plus anciennes), cet article vous intéressera sûrement :) Netflix c'est un peu comme une mine à séries et films et c'est pas toujours facile de faire son choix dans les diverses propositions! Du coup, cet article va réunir 4 séries plus ou moins différentes que vous pourrez trouver sur cette plateforme.


* GILMORE GIRLS *

A la recherche d'une nouvelle série à regarder, c'est un peu par hasard en trainant sur Netflix que j'ai voulu commencer Gilmore Girls, on m'en a toujours dit du bien en plus. C'est pour moi le genre de série que l'on peut regarder sans se prendre la tête, pour passer un bon moment. On y suit la vie de Lorelai (la mère) et Rory (la fille, et la plupart du temps les rôles sont inversés aha) Gilmore ainsi que celles des habitants de Stars Hollow, une petite ville sympathique qui vit au rythme des différentes saisons! J'en suis actuellement à la troisième saison et je suis toujours aussi accro, les épisodes s'enchainent super rapidement. Je trouve aussi qu'il est très facile de s'identifier aux personnages, je me retrouve beaucoup en Lorelai qui a un côté enfantin et qui refuse d'être l'adulte parfois. Il ne se passe pas grand chose au final mais les intrigues sont prenantes et on a toujours envie de voir la suite :)



* BETTER CALL SAUL *

Vous connaissez peut-être déjà Breaking Bad, ou du moins de nom, la série qui retrace la vie de Walter White, un professeur et père de famille atteint d'un cancer. Better Call Saul, toujours sous la direction de Vince Gilligan, est le spin-off de Breaking Bad. Ici on retrouve toute l'ambiance de BrBa si particulière, et ce dès le pilote! On a toujours ce rythme lent très caractéristique de Gilligan mais c'est comme toujours pour bien poser les bases avant que ça éclate ! Cette série suit l'évolution de Jimmy McGill, avant qu'il ne choisisse le nom de Saul Goodman, personnage emblématique de Breaking Bad mais aussi avocat de Jesse Pinkman et Walter White. En parallèle, on y suit Chuck, le frère de Jimmy et on retrouve Mike Ehrmantraut (joué par Jonathan Banks qui est d'ailleurs encore excellent, si ce n'est plus que dans BrBa!), l'homme de main de Gus Fring. C'est vraiment les passages que j'aime le plus, c'est vraiment cool de voir son passé! Néanmoins, pour mieux apprécier Better Call Saul je pense que ça reste nécessaire d'avoir vu Breaking Bad avant, rien pour les nombreuses références et puis évidemment les personnages que l'on revoit dans le spin-off.




* PLEASE LIKE ME *

Créée par Josh Thomas, c'est la petite perle Australienne de cet article. Un peu comme avec Gilmore Girls, c'est une série vraiment sympa à regarder et si vous n'êtes pas fans des longs épisodes, je pense que le format pourra vous plaire: ce sont de courts épisodes de 30 min max. Vous devinez donc que les saisons s'enchainent très vite une fois dans le rythme! Tous les personnages sont attachants et ont leur particularité, je ne me souviens pas avoir été agacée par qui que ce soit pendant le visionnage, chose rare aha. Please Like Me aborde de façon très décomplexée (et poétique parfois) de nombreux sujets tels que l'acceptation de soi, le suicide ou encore l'avortement. Je pense que ce qui fait son succès c'est sa grande part de réalisme et sa finesse dans les dialogues. Les personnages sont très bien écrits, c'est une série qui est subtilement pleine d'humour mais en même temps de beaucoup d'émotions. Assez triste que la série ce soit terminée l'année dernière mais c'est avec plaisir que je la reverrais.



* DIRK GENTLY'S HOLISTIC DETECTIVE AGENCY *

Ici, c'est l'affiche qui m'a fait commencer la série (et parce qu'il y avait un corgi dessus ahaha ça m'a trop intriguée) ! Je ne saurais pas trop la décrire, c'est assez bizarre et loufoque et presque absurde par moments mais au final j'ai dévoré les épisodes et j'ai hâte que la deuxième saison arrive. Je dirais que c'est assez surréaliste et déjanté, on ne comprend pas toujours dans quoi les personnages ce sont embarqués ni même ce qu'il se passe mais ça fait tout son charme. Comme le titre l'indique, on suit les aventures de Dirk Gently, un détective privé british et de Todd, qui devient son assistant, un duo qui m'a un peu fait penser à Sherlock et Watson par moments. On y retrouve aussi beaucoup de l'univers si décalé de la série Utopia, de même avec la musique ! Si vous aimez tout ce qui sort de l'ordinaire, avec beaucoup d'humour et ayant les caractéristiques d'un bon thriller, ça vous plaira je pense!

Avez-vous des séries que vous avez découvert récemment ?

vendredi 9 juin 2017

Les studios Harry Potter


Si l'une de mes premières passions c'est bien l'univers de Disney, aujourd'hui j'ai décidé de vous parler de Harry Potter, et plus particulièrement des studios situés en Angleterre. J'ai eu la chance d'y aller en novembre l'année dernière et encore aujourd'hui ça reste vraiment un souvenir gravé en moi. J'ai grandi avec les films et j'ai pu lire les livres un peu plus tard, c'est toujours aussi chouette de revoir les films, rien que pour l'ambiance. Ça reste vraiment un univers magique et presque réconfortant je trouve ! Je pense qu'on a tous rêvés d'avoir sa petite lettre pour aller à Poudlard ou encore d'apprendre à jeter des sorts!


Rien de tout ça aux studios mais recevoir son billet et se mettre dans la peau d'un(e) sorcier(e) toute une journée c'est presque équivalent à la même chose non ;) ?  Si vous êtes fan de la saga ça vous plaira pour sûr! J'y étais allée avec ma mère qui n'est absolument pas aussi à fond que moi aha et finalement elle a beaucoup aimé. Il me semble que j'étais restée à peu près 6h30 sur place, donc prévoyez une bonne journée pour avoir le temps de tout voir à votre rythme.  Je suis partie de la Gare du Nord par l'un des premiers Eurostar, histoire d'arriver tôt à Londres ce qui laisse le temps d'explorer un peu la ville si vous souhaitez aller aux studios sur les coups de midi, par exemple! (Si jamais un petit article sur comment vous y rendre pour pas trop cher pourrait vous intéressez let me knowww!). 

Une fois équipées de nos petits audio guides, nos affaires déposées à la consigne, portables et appareils photos prêts, on était readyyy. Il y a toute une petite introduction avant que la visite démarre, déjà on a de courts extraits des films et j'étais clairement pas préparée pour ça mdrr les larmes aux yeux avant même d'avoir commencé (bouuuh). Quand les portes de La Grande Salle ce sont ouvertes je ne peux même pas vous expliquer à quel point c'était magique… on entre dedans, la salle complètement vide ça fait un drôle d'effet, déjà la grandeur des décors… on a vraiment l'impression de faire partie de ce monde magique pourtant fictif, il manquerait nos robes de sorciers en fait et c'était parfait aha. Une fois cette superbe pièce passée, libre à vous de continuer votre visite comme vous le souhaitez. J'ai gardé la plupart du temps l'audioguide parce qu'on en apprend énormément sur chaque lieux, c'est toujours chouette. 



La robe jaune de Luna T___T




En plus des décors et tout vous avez plusieurs activités au cours de votre visite ce qui je trouve est fort cool, avec possibilité d'acheter les photos prises sur ces espaces là. Je ne me souviens pas de tout sorry mais il me semble qu'il y avait, entre autre, un vol sur un balais dans Londres et encore une simulation dans le super Poudlard Express (beaucoup trop bien d'ailleurs, j'étais comme une enfant). En plus des décors intérieurs, vous aurez un passage à l'extérieur afin de voir la maison de Harry au 4, Privet Drive, le Magicobus (la beauté du bus svp), une partie du pont couvert,... 




S'il fallait choisir une "pièce" en particulier dans les studios, j'aurais beaucoup de mal à faire un choix pour être honnête ! Tout est tellement beau, on est complètement plongés dans l'univers de la saga. Même si tout à mes yeux était super impressionnant, je crois que le chemin de traverse et la reproduction du château à la fin sont vraiment les plus magiques. L'éclairage n'était pas super mais ça vous donne un petit aperçu de la beauté de la chose. Bon au risque de passer pour une faible aha j'ai pour le coup vraiment pleuré quand on a vu le château. Je ne m'y attendais tellement pas en fait et après avoir eu une visite si belle et riche en émotions bahhh... voilà. Ça clôture vraiment bien les studios et une fois sortie de la pièce le petit pincement au cœur qui arrive. Bon la tristesse qui ne dure pas bien longtemps parce que pour conclure le tout vous allez arriver dans une grande boutique à souvenirs aka très mauvais pour votre carte bleu!! J'ai dû me faire violence pour ne pas tout acheter mais je suis quand même repartie avec des petites choses: une chocogrenouille, une écharpe Serdaigle et le screenplay de Fantastic Beasts and Where to Find Them ♡ Dans cette boutique vous avez aussi la possibilité d'acheter les pulls de Ron et Harry ainsi qu'une grande partie des bonbons du film. Le paradis quoi. 

+ Les billets sont un peu cher, c'est vrai, mais je pense que si l'univers vous passionne vraiment ça vaut le coup; sachant que vous pouvez passer presque 7h dans les studios c'est pas mal. Après, au niveau du trajet jusqu'aux studios certaines options sont vraiment pas données (en partie avec les packs tout compris) et vous avez aussi vite fait d'y aller par vos propres moyens, il suffit juste de s'organiser pour avoir les trains comme il le faut, mais c'est franchement plus abordable :) Comme écrit plus haut, si vous souhaitez un article à ce sujet, ou si vous avez des questions liées aux studios j'y répondrais avec plaisiiir.

Avez vous déjà visité les studios Harry Potter / vu une exposition liée à l'univers ? 
 J'espère que cet article vous aura plus, à très bientôt

vendredi 2 juin 2017

Mes films préférés - Partie 1

J'ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article, le cinéma tenant une grande place dans ma vie, je me suis dit pourquoi ne pas mettre à l'honneur mes films préférés ? La sélection a été assez compliquée, sachant que chaque film a sa particularité mais il fallait bien choisir :) Cette petite liste pourra peut-être vous permettre de découvrir quelques films, qui sait ! J'ai essayé d'être vraiment objective en classant par ordre de préférence ! Cette petite rubrique sera en plusieurs parties, en voici donc la première, chaque fois je tâcherai de vous présenter 5 films :)

The Fall (2006), réalisé par Tarsem Singh
"There's no happy ending with me"


Grande fan de Lee Pace, quand je suis tombée sur ce film c'était un peu par hasard, pour regarder sa filmographie et sans grandes attentes (je n'avais même pas lu le synopsis!).
Situé dans les années 20, The Fall raconte l'histoire de Roy Walker; un cascadeur dépressif cloué dans dans un lit d'hôpital suite à un accident grave sur un tournage à Hollywood, et de Alexandria, une petite fille au bras plâtré qui cherche à rendre ses journées moins ennuyantes. Au fil de leur séjour, les deux protagonistes viendront à se rencontrer, Roy racontant des histoires à Alexandria, rendues réalistes grâce à l'imagination débordante de la petite fille. Tarsem Singh crée ainsi de forts liens entre ces deux personnages, leur amitié étant au centre de l'histoire. Entre réalité et imaginaire, des sujets difficiles comme la dépression et le deuil sont abordés dans toute leurs noirceurs et détresses, avec Roy Walker au centre. Personnage possédant une grande évolution: passant de l'anti-héro à nos yeux, à un véritable héro pour Alexandria.
Pas si reconnu que ça je trouve, et ignoré des salles de cinéma françaises, c'est un film qui mériterait beaucoup plus d'attention.  C'est précisément le film qui m'a le plus marqué par sa mise en scène, ses décors impressionnants et son usage si précis et bourré de sens des couleurs, agissants comme des outils narratifs. Au milieu de tout ça, on pourrait se dire que les acteurs pourraient s'y perdre, mais c'est tout le contraire ! Lee Pace et Catinca Untaru brillent par leurs simplicités et leurs interprétations si justes. J'avoue, j'ai peut-être versé quelques larmes, et pourtant c'est pas souvent chez moi, comme quoi ahaha. Ça serait assez compliqué d'être objective sur ce film mais je pense qu'il faut l'avoir vu au moins une fois, rien que pour se faire son avis dessus.

Drive (2011), réalisé par Nicolas Winding Refn
 "There's a hundred-thousand streets in this city. You don't need to know the route. You give me a time and a place, I give you a five minute window. Anything happens in that five minutes and I'm yours. No matter what. Anything happens a minute either side of that and you're on your own. Do you understand? "


Mon second film préféré, pour son ambiance si particulière, sa musique rétro et ses couleurs néons. J'adore Nicolas Winding Refn et son usage des couleurs très significatif, particulièrement dû au fait qu'il soit daltonien. Avec Drive, il se procure un casting 3 étoiles: Ryan Gosling au premier rôle, Carey Mulligan et Bryan Cranston, notamment. Dans ce thriller néo-noir, on retrouve la question du héro et de l'anti-héro dû aux différentes perceptions mais aussi la figure du héro solitaire. Caractérisé par sa discrétion et ses rares prises de paroles, le Driver de Gosling est étrangement calme, attentif et même effrayant, tant son visage, ou plutôt son masque, reste impassible de toutes émotions. La scène d'ouverture, rythmée au son de Nightcall par Kavinsky, est probablement l'une des meilleures que j'ai pu voir jusqu'ici: les lumières néons se reflètent sur les rues sombres de Los Angeles, un match de basketball en fond qui se mêle à la fréquence radio de la police, tout est parfaitement orchestré, le spectateur est directement happé. Tout passe par le visuel dans ce film et les regards se suffisent presque à eux seuls entre les personnages. Comme pour Mommy, juste en dessous, la fin est ouverte à diverses interprétations, laissant le mystère planer autour du Driver.


Mommy (2014), réalisé par Xavier Dolan
"Loving people doesn't save them" 
 _
_
Xavier Dolan est un réalisateur que j'aime beaucoup, je trouve qu'il arrive à traiter de sujets vraiment très forts avec beaucoup de respect au cinéma. Son style est très reconnaissable notamment dans ses plans très serrés sur ses acteurs. Parfois un peu oppressant, on peut penser au huit-clos familial, Juste la fin du monde (2016), par exemple, il arrive à créer une certaine intimité, à créer un lien direct entre ses personnages et les spectateurs, ce que je trouve génial.
Mommy se focalise sur la relation mère-fils (toujours au centre des films de Dolan) très fusionnelle mais compliquée de Diane et Steve. Diane, interprétée avec une grande justesse par Anne Dorval, élève seule son fils hyperactif et parfois violent. La voisine, Kyla, fait de ce duo un trio et très vite à un rôle très important auprès de Steve, notamment. Est-ce que l'amour peut sauver ceux qui nous sont chers? Choisir d'abandonner comme preuve d'amour? Ce sont les questions que pose ce film. Magnifique mais tellement bouleversant, je ne peux que vous le conseiller. Je ne sais pas si c'est juste mon propre avis mais je trouve que la fin est très ouverte à plusieurs interprétations, selon comment vous avez pu ressentir le film, je suppose que ce sera très différent d'une personne à l'autre. Probablement ce qui fait aussi toute la particularité de ce film c'est son format 4/3 qui passe au 16/9 au son de Wonderwall d'Oasis, de la souffrance à l'espoir, à la liberté, Steve repoussant le cadre serré de l'image vers l'extérieur, se libérant de tout cette oppression, un acte qui symbolise vraiment le film je trouve.

La La Land (2016), réalisé par Damien Chazelle 
"Here's to the fools who dream"


La La Land: une lettre d'amour au cinéma. Après le fantastique Whiplash (2014), Damien Chazelle revient avec La La Land, une comédie musicale là où règne l'industrie du cinéma, à Hollywood. Véritable hommage au cinéma, on pense beaucoup à Jacques Demy, Gene Kelly ou encore Fred Astaire pendant le visionnage. On y suit Mia (jouée par Emma Stone, probablement sa meilleure interprétation!), travaillant dans un petit café des studios Warner Bros tout en enchainant les castings pour devenir actrice. De l'autre côté, Sebastian (joué par Ryan Gosling), est un musicien de jazz qui joue dans un piano-bar, rêvant d'ouvrir son propre club de jazz. Ils ont tous les deux un rêve commun: réussir à Hollywood. Je trouve que ce qui diffère des autres comédies musicales, souvent réputé pour être joyeuses et entrainantes, c'est que Damien Chazelle a réussi à apporter une grande part de réalité malgré tout, ce qui fait qu'il est beaucoup plus facile de s'identifier aux personnages. J'ai adoré la scène d'ouverture, qui introduit tellement bien le film, tout comme la toute dernière scène, vraiment très belle et réaliste. Je pense que ça devient un point important dans cette petite sélection: les couleurs évidemment, comment passer à côté en regardant le film! Comme j'avais déjà pu le dire dans cet article, les plans sont tellement beaux visuellement et le jeu des couleurs agit vraiment comme un élément narratif: rien qu'avec les différentes tenues de Mia, les couleurs évoluent au fil du film, au fil de son état d'esprit, au fil des saisons. La La Land c'est aussi le film qui donne envie de chanter, de danser et de vivre pleinement sa vie, et rien que pour ça il mérite d'être vu.


Requiem for a Dream (2000), réalisé par Darren Aronofsky
"Purple in the morning, blue in the afternoon, orange in the evening."
 _
   
Poignant et très réaliste, Requiem for a Dream suit le quotidien de 4 personnages, à savoir: Harry, Sara, Marion et Tyrone, tous pris dans une spirale infernale liée aux addictions. Harry passe la plupart de son temps avec sa petite amie Marion et son copain Tyrone, tous les trois plongeants petit à petit dans la drogue comme une façon de s'évader de la société. De son côté, Sara, la mère de Harry est elle touchée par une addiction liée aux écrans, plus précisément à la télévision. Presque obsédée par son envie de ressembler aux personnes qu'elle voit à la télé, elle va très rapidement céder aux régimes, comme une façon d'atteindre les canons de beauté introduits par les médias. J'ai trouvé ce film vraiment dur à regarder dans le sens où le spectateur assiste à la descente aux enfers des protagonistes, complètement impuissant. On voit les personnages se détruire petit à petit, au fil des saisons, le film fonctionnant ainsi en 4 actes. Les 30 dernières minutes sont particulièrement éprouvantes, on voit que malgré les rêves des personnages au début, tout n'est que poussière au final. Malgré tout, j'ai vraiment apprécié ce film, d'où sa présence dans cet article. Il agit comme un électrochoc, ce genre de film que vous n'allez pas oublier, j'ai encore certaines scènes (avec Sara surtout, le personnage qui m'a le plus touché et effrayé) en tête alors que j'ai vu le film il y a quelques années maintenant! 



Je suis curieuse de connaître vos tops 5 ainsi que vos 
avis concernant cette première liste :) A très vite




mercredi 31 mai 2017

Wishlist du mois de Juin

La La Land (2016), réalisé par Damien Chazelle

          

                                   La La Land - Blu-ray: 
 
Alors, si vous me connaissez déjà un peu, vous êtes déjà au courant de mon amour inconditionnel pour La La Land. J'aime de tout mon cœur le cinéma mais encore plus lorsque je suis devant un film si beau esthétiquement. Je songe à réunir mes films préférés (du genre un petit top 10) dans un article, et celui-ci sera bien évidemment de la partie! Merveilleux hommage au cinéma, je ne peux que me procurer le film en DVD, histoire de le revoir beaucoup trop souvent et de saouler mon entourage avec 8) Si vous n'avez pas pu aller le voir, sa sortie en DVD est l'occasion parfaite pour ça!


            
Bon à savoir: j'ai une (légère?) obsession pour les carnets.  Qu'ils soient petits ou grands, à spirales ou non, dès que le design sur la couverture sort un peu de l'ordinaire vous pouvez être sûrs que je vais craquer. La plupart de temps je passe chez Hema puisqu'ils ont vraiment des trucs chouettes côté papeteries et puis c'est surtout très abordable (on se rassure comme on peut hein). Mais cette fois-ci c'est en surfant un peu sur le net que je suis tombée sur ce petit carnet de chez Maison du Monde. Beaucoup trop joli et original ! On n'a jamais assez de carnets n'est-ce-pas ?



    


  I'm really a mermaid (rose) - broche:

Les pins c'est le genre de petit accessoire discret mais pourtant  super joli ! J'ai commencé il y a quelques temps déjà une petite collection de pins Disney sur Cendrillon et Alice aux Pays des Merveilles (<33), j'en porte parfois sur mes vestes, ça apporte une petite touche originale et puis du Disney que demander de mieux ?  Ce petit pins est un peu différent pour le coup, pas de Disney, mais ça reste vraiment sympa et sur une veste en jean ça peut être topissime ! 
 





Soft Matte Lip Cream - Rouge à lèvres crème:

Je porte très peu de maquillage en général, ma petite routine se résume très souvent à mon fond de teint, du mascara et un fard à paupières discret. Mais récemment, j'essaye de plus en plus de choses ce qui fait que je m'intéresse un peu plus au maquillage. J'ai longtemps regardé des tutos makeup sur YouTube avant de pouvoir me lancer moi-même et finalement il s'avère que ça aide beaucoup à se sentir mieux et à s'affirmer d'avantage, que du positif donc :) pour ce mois-ci, j'ai décidé de sectionner ce produit (dans la teinte 'Istanbul'). Couleur parfaite pour l'été et vraiment passe partout je trouve ! Je connais très peu les produits de chez Nyx, j'ai seulement testé leurs rouge-à-lèvres et j'en suis vraiment satisfaite.




 I'll Give You the Sun - Jandy Nelson:

Actuellement à la recherche de livres pour cet été, mon attention s'est retenue sur I'll Give You the Sun, écrit par Jandy Nelson. L'été dernier j'avais pu lire Everything Everything, écrit par Nicola Yoon et We Were Liars, écrit par E. Lockhart, qui étaient vraiment géniaux et super prenants et je cherchais quelque chose d'assez similaire, un style fluide et agréable. D'ailleurs si vous avez des recommandations ; I'm all ears👀





La couleur mint c'est vraiment ce qui me fait penser à l'été, c'est doux et pastel, tout ce que j'aime! Avec le soleil qui est de plus en plus présent, j'ai tendance à vouloir changer des couleurs que j'ai l'habitude de porter! Je trouve que cette paire est super jolie et elles sont plutôt fines, contrairement à certaines baskets, ce qui est plutôt cool et plus facile à porter aussi.


J'espère que ce premier article vous aura plu, c'est un thème qui reviendra je pense tous les mois. Si vous aussi vous avez des choses en vu n'hésitez pas à m'en faire part ✨ Très bonne journée et à très vite ♡

jeudi 25 mai 2017

Les pensées d'une curly



Latest Instagrams

© laulauve's diary. Design by FCD.